Des forfaits pour concevoir un enfant

Publié le par Webmaster

Simon Diotte

La Presse

Collaboration spéciale

Si certains voyagent pour découvrir différentes cultures, admirer des paysages magnifiques ou relaxer sur une plage, d'autres partent expressément afin de... concevoir un enfant. Cette tendance est si en vogue que certaines chaînes hôtelières offrent maintenant des forfaits «vacances de procréation»!

Les «vacances de procréation» proposent beaucoup pour vous aider à fonder une famille. Par exemple, à 88 km au sud de la Floride, le complexe Westin Grand Bahama Island Our Lucaya Resort a conçu en 2005 un forfait destiné à augmenter la fertilité des couples. Au menu, quantité illimitée d'un élixir à base d'algues pour stimuler le désir sexuel du papa en devenir et bols de soupe à la citrouille à volonté pour augmenter la fertilité de la future maman!

En plus de ces deux potions magiques, le forfait «Procreation Vacation» comprend des massages en couple avec aromathérapie et réflexologie, selon des techniques qui donneraient un coup de pouce à la fécondation.

Selon un sondage de l'agence de voyages en ligne Expedia.ca, 12 % des couples québécois ont déjà pris des vacances dans le but de concevoir un enfant, le pourcentage le plus élevé au pays.

Johanne Côté, psychologue spécialisée en relations interpersonnelles, s'étonne peu de la chose. «Ça prouve qu'il est de plus en plus délicat de concevoir un enfant dans la vie stressante de tous les jours. Les gens veulent prendre le temps de le faire et établir une barrière psychologique entre leur vie à deux et leur future vie à trois», analyse-t-elle.

On remarque aussi que les couples sacralisent de plus en plus la conception. Ils attendent si longtemps avant de fonder une famille que lorsqu'ils se lancent dans l'aventure, ils ne le font pas à la légère. «Faire un enfant est devenu un événement, au même titre que la naissance du bébé», constate Mme Côté. Pour les couples non mariés, faire un bébé est également une façon de souligner l'engagement à long terme avec sa douce moitié.

Une insulte

Pour Beverly Hanck, directrice générale de l'Association canadienne de sensibilisation à l'infertilité, vendre des voyages prétendument pour stimuler la procréation est une insulte aux couples infertiles, une réalité qui frappe un couple canadien sur huit. «Je connais des femmes qui seraient prêtes à tout pour avoir un bébé. C'est inconcevable qu'on mise là-dessus pour faire de l'argent», s'insurge-t-elle.

Même pris au second degré, ces forfaits dérangent. «N'oublions pas que l'infertilité est une maladie. Est-ce qu'il y a des hôtels qui vendent des forfaits pour vaincre le cancer?» s'indigne Mme Hanck. Ni la diminution du stress que procurent les vacances, ni les élixirs aux algues marines, ni les soupers romantiques n'aident en quoi que ce soit la fertilité, disent les études scientifiques. «Ce type de forfait peut induire en erreur des gens qui ont réellement un problème d'infertilité», soutient Danièle Tremblay, psychologue spécialisée en fertilité, elle aussi dégoûtée par ce marketing.

http://www.cyberpresse.ca/article/20080108/CPVOYAGES/801050857/1016/CPVOYAGES
.

Publié dans Stérilité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article