Shanghai met fin aux traitements de FIV en raison de la mauvaise qualité du sperme en stock

Publié le par Webmaster

    BEIJING, 12 octobre (XINHUA) -- Une banque du sperme basée à  Shanghai a annoncé qu'elle n'accepterait dorénavant plus de  demandes de fécondation in vitro (FIV) jusqu'en 2009 en raison  d'une pénurie de dons de sperme de qualité élevée. 

     Li Zheng, directeur de la Banque du sperme de Shanghai, a  indiqué que la pénurie des donneurs de sperme de grande qualité,  le manque de personnel et la croissance de la demande étaient  responsables de l'arrêt du service. 

     "Chaque année, nous devons refuser en moyenne 3 000 demandes  d'insémination artificielle", a-t-il ajouté. 

     Selon un de ses médecins, la banque reçoit actuellement sept  à dix donneurs par jour, contre 30 à 40 en 2005, 90% des donneurs  étant des étudiants d'université. 

     Bien que la Banque du sperme de Shanghai offre à chaque  donneur une indemnité de 50 yuans (environ 6,6 dollars), les  universités étant éloignées du centre-ville, peu de personnes  acceptent de faire le trajet. "Et un trajet d'une ou deux heures  en bus affecte grandement la qualité du sperme de ceux qui veulent bien faire le déplacement", explique le médecin. 

     Au mois d'avril cette année, des experts médicaux chinois de  la reproduction ont signalé que le pays le plus peuplé du monde  souffrait d'une baisse de la fertilité, 10% des couples chinois ne parvenant pas à concevoir un enfant. 

     Le ministère chinois de la Santé a interdit le don  commercial et l'offre d'embryons humains, et a renforcé le  contrôle des banques du sperme, dans le but de superviser  l'utilisation commerciale de la technologie de la reproduction  assistée.

 

http://www.french.xinhuanet.com/french/2007-10/12/content_504269.htm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article