la fécondité québécoise retrouve son niveau d'il y a 10 ans

Publié le par Webmaster

QUEBEC (PC) - La fécondité québécoise se situe au-dessus de 1,6 enfant par femme pour la première fois depuis une décennie.

En effet, selon des données publiées mardi par l'Institut de la statistique du Québec, en 2006, l'indice synthétique de fécondité a atteint 1,62 enfant par femme au Québec, comparativement à 1,51 en 2005 et à 1,48 en 2004.

 

L'an dernier, 82 100 naissances ont été répertoriées au Québec, soit huit pour cent de plus qu'en 2005.

Il s'agissait d'une quatrième année consécutive d'augmentation, mais celle-ci s'est démarquée par son importance. Auparavant, le nombre de naissances avait diminué chaque année de 1990 à 2000, puis, s'était stabilisé autour de 73 000 de 2000 à 2004.

La remontée de la fécondité s'observe dans tous les groupes d'âge au-delà de 20 ans. Entre 2005 et 2006, l'augmentation du taux de fécondité a été de trois pour cent chez les femmes de 20-24 ans, de 6 pour cent chez les 25-29 ans, de 10 pour cent chez les 30-34 ans et de 13 pour cent chez les 35-39 ans.

La hausse du nombre de naissances et de la fécondité s'étend à toutes les régions du Québec, à l'exception de la région du Nord-du-Québec qui affiche néanmoins la fécondité la plus élevée, à 2,67 enfants par femme.

Quatre régions ont enregistré une fécondité d'environ 1,8 enfant par femme en 2006, soit l'Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord, la Chaudière-Appalaches et les Laurentides. Bien qu'également en progression, le nombre moyen d'enfants par femme a été un peu plus faible à Québec, à 1,44, et à Montréal, à 1,50.

http://www.tqs.ca/infos/2007/04/N040304AU.php

Publié dans Fertilité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article