L’Alliance pour les Droits de la Vie demande un moratoire sur la congélation des embryons

Publié le par AllianceetFécondité

A l'approche des Etats généraux de la bioéthique, l'Alliance pour les Droits de la Vie s'inquiète de la pression grandissante exercée par ceux qui veulent utiliser des embryons humains pour la recherche.

Le directeur général de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), André Syrota, vient de réclamer la légalisation de la recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines. Cette position a été reprise par le Pr Marc Peschanski, lui aussi auditionné par la mission parlementaire d’information sur la révision des lois bioéthiques.

Le docteur Xavier Mirabel, président de l’Alliance pour les Droits de la Vie  réagit  :

"Nous demandons que l'embryon humain soit le plus vite possible protégé par un moratoire concernant sa congélation. La création de banques de cellules embryonnaires demandée par M. Syrota ferait entrer la France dans une escalade utilitariste. Pourquoi nier l’humanité de l'embryon qui est une évidence scientifique ? L’embryon humain ne doit pas devenir un matériau de laboratoire."

L'Alliance pour les Droits de la Vie appelle la France à investir ses moyens humains et financiers vers les méthodes de recherche (comme celles sur les cellules issues du sang du cordon ombilical ou les cellules souches adultes) qui ne transgressent pas l’éthique tout en ayant déjà fait leurs preuves thérapeutiques.

 

©Liberté Politique.com

Publié dans Embryons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article