Québec : l'infertilité est une maladie !

Publié le par AllianceetFécondité

Cyberpresse publie un article sur l'infertilité au Québec :

L’Association des couples infertiles du Québec (ACIQ)  veut que le gouvernement paie pour les fécondations in vitro parce qu’elle considère l’infertilité comme une maladie, au même titre que le cancer.

Elle soutient que, si la vasectomie, la ligature des trompes et l’avortement sont payés par l’assurance maladie, les traitements de fécondation in vitro (FIV) devraient l’être aussi. À l’heure actuelle, les couples qui subissent la FIV ont droit à un crédit d’impôt de 30 %. Le ministre de la Santé Philippe Couillard a fermé la porte à la gratuité l’automne dernier.

Beverly Hanck, directrice de l’Association canadienne de sensibilisation à l’infertilité (ACSI), propose que le Québec paye jusqu’à trois FIV, pourvu qu’un seul embryon soit implanté chez la femme chaque fois, afin d'éviter le coût engendré par les bébés multiples que provoque la FIV.

Mais la Fédération québécoise pour le planning des naissances, dans un document de réflexion publié en 2006, soutient que l’infertilité n’est pas une maladie, mais «un désir inassouvi, un projet frustré».

Que faire pour aider la fertilité ?

«Il faut plutôt avoir des relations sexuelles aux deux ou trois jours, afin que les spermatozoïdes soient assez vigoureux», soutient le Dr Drouin. Et pour les positions il préconise  le missionnaire (l’homme couché sur la femme) et la levrette (la femme à quatre pattes et l’homme derrière) «Ce sont les meilleures pour aller déposer le sperme le plus près de l’utérus», commente-t-il.

Pour l'alimentation, il est conseillé d’avoir un régime équilibré, de ne pas fumer, de s’en tenir à deux tasses de café et à deux verres d’alcool par jour pour mettre toutes les chances de son côté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article